L’une des plus grandes banques françaises entend supprimer dans les mois à venir environ 1.600 postes dans le monde, dont quelque 700 en France, selon des organisations syndicales. Contactée par l’AFP, la direction de la Société Générale n’a pas souhaité faire de commentaires.

La Société Générale a annoncé aux organisations syndicales vouloir supprimer quelque 1.600 postes dans le monde, dont environ 700 en France, notamment dans sa banque de financement et d’investissement (BFI), informe l’AFP en se référant à des sources syndicales.

Sollicité par l’agence, Khalid Bel Hadaoui, délégué CFDT Société Générale, a indiqué qu’un plan d’économies avait été présenté lundi soir lors d’une réunion au siège de la banque à la Défense.

«Chaque année apporte son lot de suppressions de postes», déplore-t-il.

Dans un communiqué publié sur son site, la CGT de la Société Générale a fait savoir que le détail de ce 12e plan de suppressions de postes serait communiqué aux élus ce mardi.

«La mise en place du plan de réorganisation et de ses mesures d’accompagnement devrait se faire fin mai ou début juin», précise le syndicat.

Contactée par l’AFP, la direction de la Société Générale n’a pas souhaité faire de commentaires.

La banque a en effet engagé depuis 2015 un vaste plan de transformation visant à préserver sa rentabilité tout en répondant à l’évolution numérique du secteur et des usages de sa clientèle.

Ces suppressions de postes s’inscrivent dans le cadre d’un plan supplémentaire de réduction des coûts d’environ 500 millions d’euros d’ici 2020 dans les activités du pôle «Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs».

Etiquette: ; ; ; ;