Après deux mois de consultations, Édouard Philippe a tiré les conclusions du Grand débat: une «immense exaspération fiscale».

 

Selon lui, il est nécessaire de «baisser les impôts plus vite» pour atténuer ce sentiment. Suffisamment vite pour calmer la colère des Gilets jaunes?

«Immense exaspération fiscale», Édouard Philippe veut accélérer la baisse des impôts

«Baisser les impôts plus vite». C’est le bilan qu’a tiré Édouard Philippe lors de la synthèse du Grand débat national, présentée au Grand Palais. En effet, pour le Premier ministre, une baisse d’impôts rapide est nécessaire afin de répondre à l’«immense exaspération fiscale» exprimée par les Français durant ces deux mois de consultations.

Voir aussi : La Tunisie demande à la France une indemnisation pour son ancienne colonisation

Si le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, plaide en faveur d’une baisse des impôts sur le revenu, l’exécutif n’a pour l’heure pas encore déterminé quel impôt serait choisi, qui bénéficierait de cette baisse, mais surtout quand elle entrerait en vigueur.

Ces effets d’annonce seront-ils suffisants pour atténuer le sentiment de «ras-le-bol» fiscal qui avait notamment amorcé le mouvement des Gilets jaunes en novembre dernier? Rien n’est moins sûr…

Auteur : Bruno Marty

Groupe Ami FaceBook du mois : OPPOSITION INFO

Etiquette: ; ; ; ; ;