Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a critiqué la décision du Président américain, Donald Trump, d’avoir placé le nom du Corps des gardes de la Révolution (CGRI), une partie des forces armées iraniennes, sur la liste des groupe terroriste, accusant les États-Unis de vouloir déstabiliser le Moyen-Orient.

Le porte-parole de Quai d’Orsay, Agnès Von Der Mühl, a dénoncé, lors d’une conférence de presse, mardi 9 avril, des politiques du Président américains, Donald Trump, exhorté les Etats-Unis à ne pas attiser le feu de tension en Asie de l’Ouest, selon un rapport de l’ AFP, cité par l’IRNA.

Van Dammal, affirmant que la France continuera à soutenir le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien, (PGAC), tant que l’Iran replissera ses obligations, a qualifié d’«essentiel» la sauvegarde de l’accord nucléaire pour la paix interntionale.

Le diplomate a insisté sur le fait que la région de l’Asie occidentale, a «plus que jamais» besoin de la paix et de la stabilité.

Etiquette: ; ; ;