Le dalaï lama a subi un «check-up» dans un hôpital de New Delhi à la suite de douleurs à la poitrine et son état de santé est stable, a déclaré un de ses représentants.

Ngodup Tsering, 83 ans, représentant du moine bouddhiste aux États-Unis, a indiqué à l’AFP que le chef spirituel tibétain s’est envolé mardi matin pour New Delhi afin d’effectuer une visite médicale à l’hôpital Max, à la suite d’une «légère toux».

«Le médecin a dit qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Ce n’est pas si grave», a affirmé M. Tsering, sans indiquer si le dalaï lama a été hospitalisé afin de suivre un traitement.

«Il prend quelques jours de repos», a-t-il dit. 

Le commissaire de police de Kangra, Santosh Patial, a expliqué au quotidien Indian Express que le chef spirituel tibétain, qui vit en exil depuis 60 ans à Dharamshala, dans le nord de l’Inde, a pris un vol régulier mardi.«Il n’y a aucune raison de paniquer», a-t-il assuré.

Le 14e dalaï-lama Tenzin Gyatso, considéré comme le chef spirituel des bouddhistes, s’est enfui du Tibet après l’échec d’un soulèvement contre les autorités chinoises en 1959. Il vit dans la ville indienne de Dharamsala où le «gouvernement tibétain en exil» est installé.

En 2011, le dalaï lama a empêché toute tentative de Pékin de désigner son successeur, allant jusqu’à annoncer que sa lignée, perpétuée depuis le XIVe siècle, pourrait s’éteindre à sa mort.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;