Un responsable japonais a déclaré mercredi que les sanctions économiques prises par les États-Unis contre l’Iran ne devaient pas affecter la stabilité des approvisionnements énergétiques de son pays.

Il a souligné que le Japon ne renoncerait jamais à son droit à l’énergie légale et continuerait à négocier à cette fin avec les États-Unis.

S’exprimant à l’occasion d’une interview accordée à S&P Global, une entreprise américaine basée à New York spécialisée dans l’information et l’analyse financière, cette autorité japonaise qui a requis l’anonymat, a déclaré que première série de pourparlers avec les Américains a pris fin lundi, 8 avril, et le Japon a continué d’insister pour maintenir son approvisionnement énergétique depuis en Iran.