Une nouvelle vague de Syriens déplacés ont regagné la Syrie via le poste-frontalier de Nassib, venant des camps des réfugiés en Jordanie, pour s’orienter à leurs localités et villages libérés du terrorisme par l’armée.

 

Dans une déclaration à Sana, le président du Centre de l’Immigration et des Passeports dans le poste frontalier de Nassib, le colonel Mazen Ghandour, a indiqué que les services compétents avaient assuré tous les services principaux pour garantir le retour des familles déplacées à leurs villages, précisant que le nombre des rapatrié depuis l’ouverture du poste frontalier jusqu’ici s’élève à 18 mille.

Par ailleurs, le correspondant de Sana a indiqué que des dizaines de familles syriennes étaient arrivées au point de passage de Jleighem dans le désert syrien, venant du camp de Rukban où les forces d’occupation américaines et leurs mercenaires assiègent des milliers de civils.