En vue d’étudier le fonctionnement de la chaîne alimentaire aquatique, un groupe de chercheurs a déposé la carcasse d’un alligator au fond de l’océan et a pu observer comment celle-ci était progressivement dévorée par des isopodes géants.

Des chercheurs de la Louisiana University Marine Consortium ont déposé la carcasse d’un alligator au fond du golfe du Mexique afin d’étudier la chaîne alimentaire océanique, relate le portail officiel de l’organisation.

Le temps passant, un groupe d’isopodes s’est approché de celle-ci et a commencé à la dévorer goulûment, bien que les alligators ne fassent pas partie de l’écosystème local et ne représentent donc pas une source de nourriture habituelle pour eux.En plus de leur taille — les isopodes géants sont aussi gros qu’un ballon de football — ils ont un appétit insatiable, soulignent les scientifiques. Lesquels supposent par ailleurs que cet appétit puisse fonctionner comme un outil biologique en leur permettant de survivre pendant de longues périodes ponctuées de repas peu fréquents, voire très rares.

À l’aide de leurs fortes mandibules, les isopodes sont capables de percer la peau dure d’un alligator et même de se frayer un chemin à travers ses os jusqu’à sa cavité thoracique, ajoutent-ils.Ces créatures géantes mettront environ deux mois pour dévorer la moitié de la carcasse, supposent les chercheurs.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;