Le président soudanais Omar el Béchir, au pouvoir depuis 1989, a démissionné après plus de trois mois de manifestations contre son pouvoir, et des consultations sont en cours pour former un conseil de transition, a-t-on appris jeudi auprès de plusieurs sources gouvernementales à Khartoum et d’un ministre d’un gouvernement provincial.

Jeudi matin, la télévision nationale a déclaré que l’armée s’apprêtait à faire une «annonce importante», et des unités militaires ont pris position sur les ponts enjambant le Nil et à des points stratégiques de la capitale, Khartoum.

Dans le même temps, plusieurs dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue, notamment à l’endroit où se tient depuis le week-end dernier un sit-in de protestation devant le siège du ministère de la Défense.

De source soudanaise, on déclarait à Reuters que le président Béchir avait été assigné à résidence au palais présidentiel, tout comme un certain nombre de ses collaborateurs.

Etiquette: ;