Ayant révélé les «machinations» opérées par les États-Unis, le fondateur du site WikiLeaks a commis un péché capital aux yeux de Washington, estime le député allemand Alexander Neu.

Les États-Unis estiment que Julian Assange a commis un «péché mortel», et Washington lui réserve une vengeance, a déclaré le député du parti Die Linke (gauche) au Bundestag, Alexander Neu.

«La question est de savoir s’il sera extradé vers les USA et qu’est-ce qu’ils vont faire avec lui. Ayant divulgué les machinations états-uniennes, Assange a commis un péché mortel. C’est inacceptable pour l’empire américain. Il subira sa vengeance», estime le parlementaire allemand.

Il a qualifié de «silence retentissant» l’absence de réaction des hommes politiques allemands à l’arrestation du fondateur de WikiLeaks. «Nous avons déjà vu ça dans l’affaire d’asile pour Snowden», a rappelé M.Neu.Toujours d’après lui, Washington compte produire «un effet dissuasif» par le procès de Julian Assange:

«Personne ne peut remettre en question ou enquêter sur les affaires de l’empire sans être puni. Et c’est juste ce qu’a fait Assange avec WikiLeaks: il a pointé du doigt leurs propres violations des droits de l’homme et a prouvé que leurs valeurs n’avaient aucune valeur du tout», a-t-il souligné.

Réfugié depuis 2012 dans l’ambassade équatorienne à Londres, Julian Assange a fini par être arrêté jeudi 11 avril en vertu d’une demande d’extradition américaine pour «piratage informatique» et d’un mandat délivré par la justice britannique pour non présentation au tribunal.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;