L’ex-candidat FN de Haute-Loire, Hubert Fayard, président de l’association du nom de « centre de représentation de la République populaire de Donetsk » (RPD) à Marseille, dans le sud de la France, a été arrêté avant l’ouverture d’un deuxième centre de cette même association en France.

«Ils lui ont confisqué l’argent et l’ont arrêté pour suspicion de proxénétisme. Il est actuellement en garde à vue à Aix-en-Provence », a déclaré la source de «sputnik» .

Une source judiciaire citée par  « Le Monde » évoque “des filles des pays de l’Est qui travailleraient pour lui”

Un proche cité par l’agence russe « RIA-Novosti » explique : «Hubert a des enfants et il doit les aider. Il a perdu son travail il y a quelque temps et a rencontré certaines difficultés financières. Il a rencontré une femme d’Ukraine. Je ne sais pas quel genre de relations ils avaient… Mais le fait est qu’elle a suggéré de lui prêter de l’argent », en ajoutant que « le matin suivant, après que Fayard eut reçu l’argent de cette femme, des agents de police sont arrivés chez lui.»

D’après les informations de l’agence « le Monde » , Hubert Fayard avait ouvert en 2007 une agence de rencontres, enregistrée à la même adresse que la représentation de la République populaire autoproclamée de Donetsk.

L’ex-FN et proche de Jean-Marie le Pen avait prévu de participer au Forum économique international de Yalta, qui devait se dérouler en Crimée les 18 et 20 avril. Il préparait également l’ouverture d’un second centre pour son association en France, prévu pour fin avril.

Voir aussi : Jean-Marie Le Pen est convoqué jeudi devant le tribunal de Nanterre

« L’association « centre de représentation de la République populaire de Donetsk » à Marseille a été inauguré le 25 septembre 2017. Le ministère français des Affaires étrangères a affirmé que cette association avait été officiellement enregistré sans aucun statut ni pouvoir diplomatique dans le pays » – ajoute « RIA-Novosti »

L’agence « UrduPoint » informe à son tour que Le « Centre de représentation de la République populaire de Donetsk » au titre trompeur n’est donc en rien une ambassade ni une extension de la République Populaire de Donetsk mais bel et bien une simple association de la loi 1901; C’est pourquoi le tribunal de la ville d’Aix-en-Provence a rejeté en septembre 2018 la demande du gouvernement français de fermer ce bureau.

Groupe Ami FaceBook du mois : OPPOSITION INFO

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;