Dans un contexte de tensions suite au changement du pouvoir au Soudan, le chef du service de renseignement soudanais a démissioné, indique la télévision soudanaise.

Le patron du puissant service de renseignement soudanais NISS, Salah Gosh, qui a dirigé la répression du mouvement de contestation ces derniers mois, a démissionné, a annoncé samedi le conseil militaire au pouvoir depuis le renversement d’Omar el-Béchir.

«Le chef du conseil militaire de transition, Abdel Fattah Bourhan, a accepté» cette démission, a indiqué le conseil dans un communiqué, cité par l’AFP. 

Le Président soudanais Omar el-Béchir a été destitué et arrêté le 11 avril. Le ministre de la Défense, Ahmed Awad Ibn Auf, a confirmé la dissolution du gouvernement et a annoncé la mise en place d’un conseil militaire voué à diriger le pays pendant deux ans. Selon ces annonces, la période de transition sera suivie par des «élections libres et équitables».M.Ibn Ouf, chef du conseil militaire de transition du Soudan, a annoncé le 12 avril sa démission, et le nom de son successeur, le général Abdel Fattah al-Burhan Abdelrahmane.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;