Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a exprimé sa tristesse et ses regrets pour la destruction partielle de la cathédrale Notre-Dame dans l’incendie de lundi.

Dans un tweet ce samedi matin, Zarif a exprimé sa tristesse et a écrit « triste de ce que Notre-Dame, ce monument emblématique dédié au culte de notre Dieu unique & qui nous a tous rapprochés à travers le chef-d’œuvre littéraire d’Hugo -est partiellement détruit après avoir traversé les guerres et la révolution pendant 800 ans.»

«Nos pensées vont vers les Français et tous les catholiques », a-t-il ajouté.

Etiquette: ; ; ;