Le procureur de la République de Paris a indiqué mardi 16 avril que la piste accidentelle était privilégiée après l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

La piste accidentelle est privilégiée à ce stade de l’enquête sur l’incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi, a annoncé mardi 16 avril le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, ajoutant que «rien ne va dans le sens d’un acte volontaire».

Etiquette: ; ; ; ; ;