La Cour suprême de Crimée (Russie) a commencé l’examen du bien-fondé de l’affaire de Konstantin Davydenko, accusé par la Russie d’espionnage en faveur de l’Ukraine.

Il est à noter que le 22 avril, la première audience n’a pas été programmée, comme prévu, car Davydenko n’a pas été transféré au tribunal.

L’audience judiciaire sur « l’affaire Davydenko » se tiendra à huis clos.

Rappelons que le FSB (service de scurité) de Russie avait annoncé la détention d’un citoyen de l’Ukraine, résidant dans la région de Donetsk, Konstantin Davydenko, le 11 février 2018 à Simferopol. Selon les services de renseignement russes, Davydenko a délibérément rassemblé et transmis aux services de renseignement ukrainiens des informations « sur les activités des unités et les liaisons du Service fédéral de la Garde nationale russe ». En outre, selon le rapport, le détenu aurait collecté des données sur les employés du FSB.

Etiquette: ; ; ;