Les assistants de Kim Jong-un, venu pour s’entretenir avec Vladimir Poutine à Vladivostok, ont commencé à nettoyer son train blindé alors que celui-ci roulait encore. Sur une vidéo apparue sur les réseaux sociaux, quelques personnes portant des gants blancs frottent la surface extérieure du train et ses fenêtres.

 

Le train blindé du dirigeant nord-coréen a été nettoyé alors qu’il était encore en marche, à son arrivée en gare de Vladivostok, en Russie. Des membres de la garde rapprochée de Kim Jong-un sont sortis du train dès qu’il a atteint le quai et, avant même qu’il se soit arrêté, quelques-uns ont commencé à en briquer l’extérieur.

 

Quelques personnes, portant des gants blancs, lavent les fenêtres. En même temps qu’elles, d’autres se sont précipitées avant même l’arrêt complet du train, afin de placer un marchepied pour que le dirigeant nord-coréen puisse en descendre confortablement.Le cortège du dirigeant nord-coréen attire encore une fois l’attention. Lors de ses déplacements, notamment à Singapour en juin dernier, ses gardes du corps ont entouré sa voiture et ont couru le long du véhicule durant tout le déplacement. Cette pratique n’est apparemment pas inhabituelle pour Kim Jong-un, car cette scène s’est répétée lors de sa visite en Russie, ce que l’on peut voir sur la séquence.

Kim Jong-un s’est rendu le 24 avril à Vladivostok pour s’entretenir avec Vladimir Poutine. C’est la première visite du dirigeant nord-coréen en Russie. Arrivé en Russie, il a été accueilli par des officiels russes, dont le ministre du Développement de l’Extrême-Orient et du pôle Nord Alexandre Kozlov, le gouverneur de la région du Primorié Oleg Kojemiako et le vice-ministre des Affaires étrangères Igor Morgoulov.Cette rencontre sera également pour M.Kim sa première entrevue avec un chef d’État étranger depuis son retour de Hanoï, où il avait rencontré Donald Trump en février dernier.

Etiquette: ; ; ; ; ;