L’Union européenne considère la levée des sanctions comme « l’un de ses engagements les plus importants » et estime qu’en échange du respect de ses obligations prévues dans l’accord international nucléaire signé avec l’Iran,

elle a pris des mesures efficaces pour lever les sanctions, maintenir cet accord en vie et pour permettre à l’Iran de bénéficier des retombées économiques de la levée des sanctions.

Dans une interview avec l’IRNA, un haut porte-parole de l’Union européenne a qualifié d’ « élément important dans l’architecture internationale du désarmement atomique », le Plan global d’action commune sur le nucléaire iranien (PGAC) entérinée par le Conseil de sécurité des Nations Unies avant de le dire « vital » pour la sécurité de la région et du monde.

Ce porte-parole de l’UE qui a requis, comme à l’accoutumée, l’anonymat, a ajouté : « Comme précisé à plusieurs reprises, l’Union européenne reste engagée envers l’accord nucléaire avec l’Iran tant que l’Iran honore ses obligations prévues dans le PGAC ».

Evoquant le mécanisme d’Instex (Instrument in Support of Trade Exchanges), il a ajouté que ce nouvel instrument européen pour maintenir les transactions commerciales avec l’Iran, aidera les exportateurs et les importateurs européens à la recherche d’un commerce licite avec l’Iran, de le réaliser, conformément au droit international, national et européen.

Etiquette: ; ;