Vladimir Poutine a remercié l’Empereur japonais Akihito pour son attention prêtée aux relations russo-japonaises, selon la présidence russe. L’Empereur japonais Akihito a transmis mardi le trône à son fils, Naruhito, effectuant ainsi la première abdication d’un souverain au Japon depuis 200 ans.

À la suite de la transmission du trône par l’Empereur Akihito à son successeur, effectuée ce mardi, le Président russe a exprimé sa reconaissance au souverain quittant ses fonctions pour son attention portée aux relations bilatérales durant les années de son règne.

«Votre Majesté, je voudrais exprimer ma profonde reconnaissance pour votre attention portée aux relations russo-japonaises qui ont connu un développement important durant votre règne», indique le télégramme rendu public par le site du Kremlin.

Vladimir Poutine s’est dit espérer que «les liens mutuellement avantageux» entre les deux États «continueront à se renforcer sur tous les volets».

Le chef de l’État russe a présenté à Akihito et à ses proches ses vœux de bonne santé, de vigueur morale, de prospérité et de longévité.

Mardi après-midi, l’Empereur Akihito a conduit la cérémonie durant laquelle il a transmis le trône à son successeur, son fils Naruhito. Ainsi, le Japon a connu la première abdication d’un souverain depuis plus de 200 ans.

Dans les faits, Akihito ne quittera ses fonctions qu’après minuit, lorsque le pays entrera dans une nouvelle ère baptisée Reiwa, qui doit s’étendre sur toute la durée du règne de Naruhito.

Auparavant, Akihito avait déjà fait part au peuple japonais de son intention de transmettre le trône à son héritier, au regard de son état de santé. En juin 2017, le Parlement a adopté une loi extraordinaire autorisant la transmission du trône du chrysanthème par Akihito de son vivant.

Etiquette: ; ; ; ; ;