Des motards de l’escorte présidentielle ont été appelés en renfort sur la manifestation du 1er mai à Paris. Il s’agit «pour le moment seulement d’une expérimentation», a précisé la gendarmerie nationale à Franceinfo.

En marge de la manifestation du 1 er mai, des membres de la Garde républicaine ont été photographiés dans une rue de Paris, à proximité du cortège. «Rien d’illégal», a assuré à Franceinfo la gendarmerie nationale, précisant qu’il s’agissait d’une expérimentation.

La photo ci-dessus montre une dizaine de motards de la gendarmerie alignés au niveau de la rue de Rennes, dans le 6e arrondissement de Paris, soit à proximité du cortège des manifestants.Par ailleurs, la gendarmerie nationale a confirmé à Franceinfo qu’il s’agissait bien de membres de l’escadron de la Garde républicaine, responsables entre autres de sécuriser les déplacements en voiture d’Emmanuel Macron.

«Au total, ils étaient une petite vingtaine à être appelés en renfort pour ce 1er Mai. […] C’est une mission différente, certes, mais tout à fait légale. Ils sont intervenus lors de la manifestation. Ils connaissent très bien les rues de Paris, c’est un vrai plus, ils peuvent agir rapidement», a expliqué la gendarmerie, qui a tenu à souligner qu’il s’agissait «seulement d’une expérimentation».Le premier test a eu lieu samedi 20 avril, toujours dans la capitale, à l’occasion d’une journée d’action des Gilets jaunes. Si les résultats sont concluants, «la mission de ces motards pourrait évoluer à terme», a conclu la gendarmerie.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;