Selon la préfecture des Hautes-Alpes, les voitures personnelles de deux policiers de la Police aux frontières (PAF) ont été dégradées dans la nuit du 1er au 2 mai devant leurs domiciles. Des insultes et menaces de mort ont été inscrites dessus.

Deux policiers de la PAF ont découvert leurs voitures personnelles taguées d’insultes et de menaces de mort dans les Hautes-Alpes, a déclaré le 2 mai la préfecture.

Les voitures étaient garées à deux endroits différents, sur des lieux privés, autour de Montgenèvre, siège de la Police aux frontières (PAF) dans la région. En outre, des menaces de mort nominatives à l’encontre du patron de la PAF ont été inscrites sur des glissières de sécurité sur la route reliant Briançon à Montgenèvre, a précisé la préfecture.La PAF fait régulièrement l’objet d’insultes dans cette région par laquelle transitent de nombreux migrants, mais c’est la première fois que cela se produit devant des domiciles personnels, rapporte Le Figaro.

La préfète Cécile Bigot-Dekeyzer a condamné «avec la plus grande fermeté ces actes inadmissibles». Elle a garanti que «tous les moyens seront mis en œuvre, d’une part pour garantir la sécurité des fonctionnaires de la PAF, et d’autre part pour retrouver les auteurs de ces actes abjects».Le préfet du Rhône, Pascal Mailhos, a également condamné jeudi 2 mai des dégradations commises sur la façade des locaux de la PAF à Lyon.

Celles-ci ont été revendiquées dans un communiqué comme «une réponse à l’appel aux secours» des détenus du centre de rétention administrative de Lyon-Saint-Exupéry, qui dénoncent leurs conditions de vie et les mauvais traitements dont ils font l’objet depuis plusieurs semaines.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;