Une semaine après un acte 25 plutôt calme et marqué par une faible mobilisation, les Gilets jaunes sont de retour dans la rue pour un nouveau samedi de manifestations. Des rassemblements d’ampleur sont prévus à Lyon et à Nantes.

Les Gilets jaunes à nouveau dans la rue pour leur 26e samedi de mobilisation. Après les manifestations de la semaine dernière marquées par une faible mobilisation dans la foulée du 1er mai, l’épicentre se déplace ce samedi en province avec Lyon et Nantes comme pôles d’attraction.

Des Gilets jaunes de Besançon et Marseille sont notamment attendus à Lyon, où sera aussi présente l’une des figures du mouvement, Jérôme Rodrigues. Idem à Nantes, où le préfet de Loire-Atlantique Claude d’Harcourt anticipe «le rassemblement de 500 membres de l’ultra-gauche». «Nous aurons un niveau de forces de l’ordre inédit», a-t-il annoncé sans en préciser les effectifs.

Des périmètres d’interdiction seront également installés à Lille, Dijon, Toulouse et Orléans. À Montpellier, la tendance est à la reprise des ronds-points, avec deux mobilisations prévues en matinée avant la marche de l’après-midi.

À Paris, où la manifestation partira de Jussieu «en soutien aux enseignants» pour protester contre la loi Blanquer, l’accès aux Champs-Élysées est fermé dans un périmètre comprenant le palais présidentiel et l’Assemblée nationale, ainsi que le secteur de Notre-Dame.

À Strasbourg, le groupe Gilets Jaunes Alsace appelle à se rassembler devant le Palais des congrès, où la tête de liste LREM pour les européennes, Nathalie Loiseau, tient un meeting dans l’après-midi avec le Premier ministre Édouard Philippe.

Etiquette: ; ; ;