Le président américain Donald Trump a en fait pardonné aux autorités nord-coréennes une récente série de lancements de missiles, les rassurant de ne pas rompre la confiance.

La déclaration correspondante, il a fait samedi, 11 mai, une interview avec la publication « Politico ».

En outre, Trump a exprimé sa confiance que le chef de la RPDC, Kim Jong-un, ne va pas rompre sa promesse de dénucléarisation. « Les missiles étaient à courte portée, donc je ne considère pas cela comme un abus de confiance », a déclaré Trump, soulignant qu’un jour, il pourrait vraiment renoncer à son homologue nord-coréen, « mais pas maintenant. »

Comme rapporté précédemment par News Front, le dernier lancement de roquettes depuis le territoire de la RPDC a été enregistré jeudi. La portée des deux missiles en direction est était de 270 et 420 kilomètres.

Il convient également de noter que pour le président des États-Unis, les négociations avec le chef de la RPDC, qui ont débuté l’été dernier, ont constitué un progrès politique important. Malgré le fait que le dernier cycle de négociations ait été un échec, Trump ne veut clairement pas y mettre fin avant les élections présidentielles américaines de 2020.

Etiquette: ; ; ; ; ;