Les Marines des forces armées ukrainiennes ont refusé d’avancer sur la ligne de front et ont tué leur commandant.

Les Marines des FAU ont refusé d’exécuter un ordre d’attaque militaire sur la ligne de front et ont abattu leur commandant. Cela a été annoncé par le chef du service de presse de la police populaire de la République populaire de Donetsk, Daniil Bezsonov.

«Le 9 mai, le commandant de la 35e brigade des forces marines des forces armées de l’Ukraine, Palass, a chargé l’officier du 88e bataillon de la brigade, le capitaine Golik, de diriger le groupe de sabotage et de reconnaissance et de mener une attaque militaire dans la région de Starognatovka. Les subordonnés de Golik ont refusé d’exécuter l’ordre, le motivant par la dernière opération ratée et la perte des éléments», a-t-il déclaré.

Selon les services de renseignement de la RPD, une tentative d’intimidation des militaires devant un tribunal militaire et l’emprisonnement s’est transformée en conflit, à la suite duquel l’un des soldats de la marine a tiré sur le commandant. Ce dernier est décédé suite aux blessures obtenues.

Afin de dissimuler l’incident, le commandement de la brigade a décidé de présenter le décès de Golik comme la suite d’un bombardement par des soldats de la RPD.

Etiquette: ; ;