Le Quai d’Orsay a annoncé que les attaques de drones visant les installations pétrolières en Arabie saoudite, revendiquées par les Houthis, étaient inacceptables et a appelé à éviter l’escalade.

La France condamne fermement les attaques de drones menées contre les installations saoudiennes, qui ont été revendiquées par les rebelles houthis, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Agnès von der Mühll. Ces attaques, qui minent la sécurité de l’Arabie saoudite et la stabilité de la région, sont un acte inacceptable, a fustigé le Quai d’Orsay, cité par Reuters.

La France appelle toutes les parties à s’abstenir de toute escalade susceptible de torpiller le processus politique censé mettre un terme au conflit au Yémen, a ajouté Mme von der Mühll.

Les autorités saoudiennes ont affirmé mardi 15 mai que des drones avaient attaqué l’oléoduc Est-Ouest. Au total, sept drones ont été engagés dans l’opération, est-il précisé. Le groupe Saudi Aramco a pris des mesures de précaution et a temporairement suspendu l’exploitation de l’oléoduc afin d’évaluer la situation.

Par la suite, les Houthis ont revendiqué l’attaque qu’ils voient comme une riposte aux actions de Riyad au Yémen.

Etiquette: ; ; ; ; ;