Jeudi 16 mai, la diplomatie chinoise a confirmé l’arrestation de deux ressortissants canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, poursuivis pour activités d’espionnage et détenus depuis décembre.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a confirmé jeudi 16 mai l’arrestation pour espionnage de deux citoyens canadiens.

Il s’agit ainsi de l’ancien diplomate Michael Kovrig qui est soupçonné d’avoir recueilli des secrets d’État et de l’homme d’affaires Michael Spavor inculpé pour avoir volé et fourni des secrets d’État au profit de l’étranger.

«Le Parquet chinois a effectivement validé leur récente arrestation, conformément à la loi», a déclaré pendant une conférence de presse Lu Kang, un porte-parole de la diplomatie chinoise.

«Le Canada condamne fermement leur arrestation arbitraire, comme nous avions condamné leur détention arbitraire le 10 décembre», a commenté le ministère canadien des Affaires étrangères cité par le journal anglophone The Globe and Mail.

Les deux hommes ont été arrêtés au mois de décembre 2018, peu après l’arrestation de la dirigeante de Huawei Technologies et fille du fondateur de l’entreprise Ren Zhengfei, Meng Wanzhou.Mme Wanzhou a été arrêtée au Canada au mois de décembre, sur demande de Washington. Elle a retrouvé la liberté après avoir payé sa caution, mais est restée sous surveillance en vue d’une possible extradition vers les États-Unis.

Ces derniers mois, Huawei traverse une période difficile, ses équipements étant considérés comme de potentiels moyens d’espionnage en Allemagne, en Australie, au Canada, aux États-Unis, en France, en Nouvelle-Zélande, en République tchèque et au Royaume-Uni.

Etiquette: ; ; ; ; ;