Le président du parti tunisien Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été violemment pris à partie par une passagère à bord d’un avion pour Paris, où il doit rencontrer plusieurs responsables politiques français, selon des médias. Une vidéo des faits a été filmée et publiée sur les réseaux sociaux.

À bord d’un avion pour Paris en compagnie d’une délégation de son parti, le chef du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été interpellé par une passagère, relate le HuffPost Maghreb. La scène a été immortalisée par un voyageur et mis en ligne sur Facebook.

«Vous avec ramené la mort, les scènes d’égorgement […], même les morts ont été sortis de leurs tombes et jetés dans les rues», a-t-elle déclaré, cité par le média, en référence au passé islamiste du parti.

Elle a en outre interpellé les compagnons de l’homme politique, en remarquant qu’ils voyageaient en classe économique alors qu’ils avaient l’habitude de voyager en classe business, d’après Kapitalis.

Certaines personnes de la délégation ont tenté de l’empêcher de continuer, le président d’Ennahdha a fait semblant de ne pas réagir aux propos de la passagère, qui poursuivait sans relâche: «S’il vous plait, laissez-moi parler, parce que j’en ai gros sur le cœur sur ce qui se passe dans notre pays aujourd’hui.»

«Jamais dans l’histoire de notre pays, nous n’avons vécu une situation comme celle d’aujourd’hui […]. Bourguiba [Président de la République tunisienne, ndlr] a formé des hommes et eux en ont tués», a déclaré la femme en référence à certaines personnes de la délégation accompagnant le président d’Ennahdha.

Contacté par le HuffPost Tunisie, l’un des membres de la délégation d’Ennahdha a refusé de commenter la scène.

M.Ghannouchi et ces membres du parti Ennahdha se sont dirigés le 14 mai vers Paris pour y rencontrer des responsables politiques français, précise le HuffPost, se référant à des sources médiatiques.

 

Etiquette: ; ; ; ;