L’ambassadeur d’Iran à Londres, Hamid Baeedinejad, a souligné que l’Iran ne cherchait pas à déclencher un conflit ouvert avec les États-Unis, mais que son pays était prêt à résister face aux pressions américaines et à en payer le prix.

« Nous avons pris nos mesures avec prudence et sagesse et maintenant tout le peuple iranien appuie la position du gouvernement. Depuis plus d’un an, les États-Unis se sont retirés du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (JCPOA) et nous avons donné aux partenaires européens assez de temps pour résoudre les problèmes, mais ils n’ont pas réussi et l’Iran n’a pas pu bénéficier des avantages économiques et commerciaux prévus dans l’accord de 2015 », a déploré le diplomate iranien, Hamid Baeedinejad, en poste à Londres, samedi, lors d’une interview accordée à la chaîne BBC World Network.

Pour le peuple iranien le gouvernement a fait de son mieux et a même fourni aux parties restantes dans l’accord multilatéral, un an, pour qu’elles ressoudent les problèmes. Mais nous sommes aujourd’hui arrivés à cette conclusion que si nous ne réagissons pas d’une façon appropriée, l’accord nucléaire serait mort ».

L’ambassadeur d’Iran à Londres a ajouté : « Si les États-Unis cherchent à intensifier ses actions hostiles non-nécessaires et provocatrices contre l’Iran, nous sommes déterminés à faire face à ce pays. »

« Nous ne cherchons pas à déclencher un conflit, mais je vous assure que le peuple iranien est prêt à affronter les États-Unis et à accepter à bras ouverts le coût de sa résistance », a-t-il conclu.

Etiquette: ; ; ;