Ciblant un drone, un navire de guerre de la Royal Navy a testé l’efficacité de son missile quatre fois plus rapide que la vitesse du son, mettant ainsi à l’épreuve son système de défense antiaérienne au large de la côte écossaise. La vidéo de l’exercice a été mise en ligne par la Marine britannique.

La Royal Navy a publié le 20 mai des images montrant le destroyer HMS Defender en train de tester son système de défense antiaérienne PAAMS.

La vidéo montre le bâtiment de la Marine britannique tirer un missile Sea Viper qui navigue à une vitesse quatre fois supérieure à celle du son, afin d’intercepter un drone simulant une attaque sur le navire.

«Le fait de prouver l’efficacité du système Sea Viper face à une cible plus difficile nous rassure sur la capacité du HMS Defender à mener des opérations en tant que destroyer de la défense aérienne», a expliqué le commandant Daniel Lee.

Les tests ont été réalisés dans le cadre des exercices de l’Otan, qui ont eu lieu du 7 mai au 19 mai au large des côtes d’Écosse.

Etiquette: ; ; ;