François Hollande aurait lui aussi été visé par la cellule terroriste interpellée en mai pour avoir projeté d’attaquer le palais de l’Élysée, a annoncé BFM TV en expliquant que l’un des suspects avait sur son portable les photos de l’ancien Président qu’il accusait des frappes en Syrie.

L’un des terroristes arrêtés le 7 mai à Strasbourg pour avoir projeté un attentat contre l’Élysée envisageait de s’en prendre à François Hollande, selon BFM TV. La DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) a conseillé de renforcer la sécurité de l’ancien chef de l’État.

C’est Khamid S., un adolescent de 16 ans d’origine tchétchène, qui aurait voulu nuire à l’ancien Président français, comme le laissent croire des éléments retrouvés sur son portable.Son téléphone présentait entre autres une photo avec M.Hollande prise lors d’une séance de dédicaces dans une librairie strasbourgeoise. Sur le cliché, le mineur se tient assis à côté de l’ex-locataire de l’Élysée et lève l’index vers le ciel, un geste qui peut être interprété comme la profession de foi de l’islam.

Khamid S. a également envoyé d’autres images de François Hollande à son frère en expliquant avoir pu l’approcher sans être contrôlé durant l’événement. L’adolescent a notamment poursuivi que «l’ancien chef d’État représentait une cible intéressante car il le jugeait comme le principal responsable du déclenchement des frappes en Syrie», a précisé le média.

Khamid S. a été mis en examen puis écroué.

Etiquette: ; ; ;