Après que Washington ai imposé des sanctions au secteur pétrolier vénézuélien, bloquant sa capacité à exporter des ressources vers d’autres États, la société Petróleos de Venezuela, Sociedad Anonima, a plusieurs fois augmenté ses approvisionnements en pétrole à Cuba.

Rapports l’édition à ce sujet « El Nacional ».

Selon les médias, en mai, le Venezuela aurait expédié environ 1,4 million de barils de pétrole à Cuba, tandis qu’en avril, le volume des livraisons n’aurait atteint que 355 000 barils.

Voir aussi : L’OTAN adoptera une nouvelle stratégie militaire en raison de la « menace russe »

Comme annoncé précédemment par News Front, Washington a pris des sanctions à la fin du mois de janvier de cette année, ce qui a tout d’abord conduit à une réduction importante des livraisons de pétrole aux États-Unis. Il convient de noter qu’à cette époque, les restrictions à l’exportation d’une ressource du Venezuela n’ont pas été fortement prises en compte, car Caracas a rapidement trouvé de nouveaux acheteurs.

Déjà en avril, les États-Unis avaient élargi la liste des sanctions en ajoutant deux sociétés qui leur appartenaient, le pétrolier utilisé pour transporter du pétrole, ainsi que plus de trente navires PDVSA. Les sanctions entraînent le gel des avoirs aux États-Unis et interdisent également aux personnes physiques et morales américaines de coopérer avec des entreprises de la « liste noire ».

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : MONDE RUSSE

Etiquette: ; ; ; ;