À la veille des élections européennes, le mouvement des Gilets jaunes appelle à converger largement vers Paris et Amiens, ville natale du Président de la République.

La 28e semaine de mobilisation prend place pour ce week-end de vote pour les élections européennes avec des manifestations prévues partout en France. Sur Facebook, les groupes de Gilets jaunes comptent sur la tenue du scrutin pour donner un coup de fouet à une mobilisation en baisse.

À Paris, un groupe Facebook appelle à une manifestation partant de la place de l’Étoile et un événement compte se rassembler au cimetière du Père-Lachaise ou au boulevard des Batignolles. La préfecture de police de Paris a encore une fois interdit la manifestation dans les secteurs des Champs-Élysées, de l’Assemblée nationale et de Notre-Dame de Paris.

L’un des plus gros événements est attendu à Amiens, la ville d’origine du Président de la République. Les organisateurs expliquent leur décision de quitter la capitale car «il devient de plus en plus difficile d’approcher les lieux stratégiques»: «Puisqu’on nous empêche de prendre le palais de Macron, nous prendrons donc sa ville: Amiens». La manifestation partira à 9 heures de la gare. La préfecture a mis en place un dispositif de sécurité et interdit des manifestations en centre-ville.

Des rassemblements sont également prévus à Montpellier, à Bordeaux, à Toulouse et à Lyon, frappée par une explosion, qui a fait 13 blessés. Une manifestation pour dénoncer la «dictature européenne» est prévue aussi à Bruxelles.

Etiquette: ; ; ; ;