Dans un message sur Twitter, le Vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, a dit l’Iran « ouvert » à des pourparlers avec tous les États du golfe Persique en vue d’établir une relation équilibrée et intergouvernementale basée sur le respect et les intérêts mutuels.

Le diplomate de haut rang iranien a, par ailleurs, rejeté toute éventuelle idée  du dialogue « direct ou indirect » entre Téhéran et Washington.

Lors de sa rencontre avec le Chef de la diplomatie omanaise Youssef bin Alawi Abdullah, Abbas Araqchi, les deux hommes ont examiné l’évolution des événements dans la région.

Youssef bin Allawi avait précédemment déclaré que son pays essayait d’apaiser la tension entre Téhéran et Washington. Le ministre omanais des Affaires étrangères  s’est également rendu à Téhéran lundi 20 mai pour rencontrer des responsables iraniens.

Après sa visite de travail à Oman, Abbas Araqchi doit se rendre au Koweït et au Qatar.

Etiquette: ;