Invité sur le plateau de CNews, Gilbert Collard est revenu sur son altercation du 26 mai avec Daniel Cohn-Bendit, qu’il a accusé d’avoir commencé cette dispute. Le député du RN est allé jusqu’à s’imaginer être à l’époque des duels.

La polémique ne semble pas se calmer autour de l’altercation du 26 mai entre Gilbert Collard et Daniel Cohn-Bendit sur le plateau de TF1. Le député du RN a eu l’occasion de revenir sur ce sujet le 27 mai lors de l’émission L’Heure des Pros sur CNews.

En déclarant que c’était M.Cohn-Bendit qui «avait commencé» la dispute, M.Collard a estimé qu’au temps des duels il aurait eu «le choix des armes».

«Si on était encore au temps du duel, j’aurais le choix des armes car c’est lui qui m’a insulté. Je lui proposerai un duel au pavé de mai 68», a-t-il lancé.

Daniel Cohn-Bendit ne semble pas non plus s’être remis de cette dispute. Invité de l’émission C à vous, l’ancien eurodéputé a précisé qu’il n’accepterait «jamais» qu’on lui dise «tu es de trop».

Le 26 mai, lors de l’émission dédiée aux élections européennes sur TF1, Gilbert Collard avait estimé que l’ancien eurodéputé écologiste était «de trop» sur le plateau, où était aussi présent Stanislas Guerini, président du parti La République en Marche (LREM).

Le ton est vite monté, M.Collard traitant M.Cohn-Bendit de «faux cul de la politique» et de «vendu à Macron», tandis que son interlocuteur l’accusait d’être «une ignoble ordure» puis un «connard». Le député du RN avait fini par quitter l’émission.

Etiquette: ; ; ; ;