L’Union économique eurasiatique, menée par Moscou et réunissant plusieurs ex-républiques soviétiques, a de «bonnes perspectives» pour développer des liens avec le continent africain, a déclaré Vladimir Poutine.

La Commission économique eurasienne (CEE) et l’Union africaine pourraient signer cet automne un mémorandum de coopération, a déclaré le mercredi 29 mai Vladimir Poutine en intervenant à une réunion de la CEE.

«Comme on le sait, un mémorandum pour l’interaction de la Commission avec l’Union africaine est en cours d’élaboration. Ce document pourrait être signé dans le cadre de la rencontre à Sotchi si la commission y est prête et que les collègues le soutiennent», a déclaré le Président russe.

Il a fait remarquer qu’«il existait de bonnes perspectives pour le développement de contacts mutuellement avantageux entre la Communauté économique eurasiatique et les pays ainsi que les alliances du continent africain».M.Poutine a profité de cette intervention pour rappeler que la ville russe de Sotchi accueillerait le 24 octobre le sommet Russie-Afrique. Il a dans ce contexte invité la direction de la CEE à y participer.

La Commission économique eurasienne est l’organe exécutif de l’Union économique eurasiatique (UEEA). Cette dernière a été fondée en 2014 par la Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie. L’Arménie et le Kirghizistan en font désormais partie, six autres pays —dont la Chine et la Moldavie -ayant le statut de candidats et d’observateurs.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;