Selon le classement annuel établi par la Swiss Business School «IMD», les États-Unis n’ont plus l’économie la plus compétitive du monde.

Pour la première fois en neuf ans, Singapour a remplacé les États-Unis en tant qu’économie la plus compétitive du monde, selon Fox Business. Grâce à la hausse des prix des carburants, à la contraction des exportations de produits de haute technologie, aux fluctuations de la valeur du dollar et à l’atténuation de l’influence de la réforme fiscale massive du président Trump, les États-Unis sont passés à la troisième place. Hong Kong, quant à lui, est resté à la deuxième place. La Chine, partenaire des États-Unis dans la guerre commerciale en cours, a pris la quatorzième place.

«En période de grande incertitude sur les marchés mondiaux, en raison de l’évolution rapide du paysage politique international et des relations commerciales, la qualité des institutions semble être un élément fédérateur pour améliorer le bien-être», a déclaré le Professeur IMD et directeur du Centre mondial pour la compétitivité, Arturo Brice.

Voir aussi : Le début d’une grande lutte pour l’avenir de l’Europe

L’étude comprenait 235 indicateurs pour chacun des 63 pays à économies classées, en tenant compte de statistiques telles que le chômage, le PIB et les dépenses publiques en matière de santé et d’éducation, ainsi que de questions telles que la cohésion sociale, la corruption et la mondialisation.

La région Asie-Pacifique est devenue un concurrent pour la compétitivité, avec 11 pays sur 14 améliorant ou conservant leurs positions dirigées par Hong Kong et Singapour.

Dans le même temps, la compétitivité en Europe peine à acquérir une position de leader. À cause de l’impasse du Brexit, la Grande-Bretagne a perdu trois places, du 20 au 23. Le pays qui a le plus réussi est l’Irlande, qui a grimpé de cinq places pour se classer 7e.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : MONDE RUSSE

Etiquette: ; ; ; ;