Pour ce 1er juin, les Gilets jaunes lancent des appels à manifester dans de nombreuses villes françaises. Malgré une faible participation prévue, les autorités prennent des interdictions de manifester.

Depuis des semaines, le mouvement des Gilets jaunes ne cesse de décroître, comme le montrent les chiffres de la mobilisation: la semaine dernière, ils n’étaient que 12.500 personnes à défiler dans les rues de France, soit 22 fois moins qu’au plus fort du mouvement.

«Les gens ont peur de la répression de la police», a déclaré Jérôme Rodrigues, l’une des figures des Gilets jaunes, pour expliquer ces chiffres.

Sur les réseaux sociaux, des événements appellent aux rassemblements, mais les «intéressés» sont peu nombreux. Deux manifestations sont prévues à Paris: l’une partant de la place Denfert-Rochereau pour aller jusqu’à Nation et l’autre autour de la porte Maillot.

Comme les semaines précédentes, la préfecture de police a interdit les manifestations sur les Champs-Élysées et dans le secteur de Notre-Dame. La RATP a annoncé de nombreuses perturbations à prévoir dans le métro.

Des défilés ont été également prévus en région, à Dunkerque, Rouen, Lille, Toulouse ou encore Strasbourg. Comme à Paris, moins de personnes se déclarent intéressées sur Facebook.

Etiquette: ; ; ; ;