Coup de théâtre au Soudan, après une journée sanglante à Khartoum au cours de laquelle 35 personnes sont mortes.

Le Conseil militaire de transition a annoncé, dans la nuit de lundi 3 à mardi 4 juin, l’annulation de tous les précédents accords conclus avec l’opposition. L’armée a également appelé à organiser des élections sous neuf mois.