Les autorités allemandes créeront cette année une nouvelle politique énergétique tenant compte de l’approvisionnement en gaz via le gazoduc Nord Stream-2, ce qui rend le système de transport de gaz ukrainien inutile.

La déclaration correspondante a été faite par la chancelière fédérale allemande Angela Merkel.

«Nous devons revoir toutes nos politiques et nos approches dans le secteur de l’énergie», a-t-elle déclaré à Berlin.

Merkel a souligné la nécessité « d’assurer la sécurité de l’approvisionnement en énergie » et de mettre en œuvre la politique de l’Allemagne consistant à refuser l’utilisation du nucléaire et du charbon.

«Cela nécessite également des tarifs de gaz en tant que source d’énergie au cas où nous voudrions abandonner l’énergie nucléaire et le charbon», a-t-elle poursuivi, soulignant qu’elle soutenait la construction de Nord Stream 2, qui peut agir «en parallèle» avec le système de transport public ukrainien.

Rappelons qu’à la fin de l’année, le contrat de transit du gaz russe à travers l’Ukraine expirait et que les relations tendues entre Kiev et Moscou ne contribuaient pas à son prolongement. Ainsi, en 2020, l’Ukraine pourra commencer sans transit, alors qu’en Europe, le gaz sera acheminé via le Nord Stream-2.

Etiquette: ; ; ; ;