L’organisation terroriste État islamique * n’est plus en mesure de reprendre ses activités dans les régions où elle avait été outragée auparavant.

Une telle déclaration faite mardi 4 juin à la tête du renseignement militaire irakien Saad Muzher Al-Allak dans les commentaires de RIA Novosti.

Selon lui, les djihadistes adhèrent désormais au principe du « chat et de la souris ». Ils se sont réorientés vers des régions où ils ont des cellules «dormantes» capables de fonctionner relativement librement.

«Les cellules de l’État islamique ne pourront pas reprendre l’activité dans les régions qui ont été libérées. Cela est dû aux pertes qu’ils ont subies lors des affrontements avec l’armée. Ensuite, la plupart des dirigeants ont été neutralisés et l’état moral et psychologique a été brisé », a-t-il déclaré, ajoutant que les militants de l’État islamique étaient trop divisés.

* – interdit dans la Fédération de Russie

Etiquette: ; ; ; ; ;