«Dans leurs efforts pour détruire la population du Donbass, les FSU ne dédaignent pas la violation de principes moraux ou éthiques ou de principes religieux»

Les dernières 24 heures ont été marquées par un nouveau crime blasphématoire de l’Université fédérale de la Volga contre les citoyens pacifiques de la République. C’était lors d’un briefing le 4 juin, a déclaré le chef du service de presse de l’UNM DNR, le major Daniel Bezsonov.

«Ce matin, des militants du gang de la 57e brigade, exécutant l’ordre du dirigeant Mishanchuk, ont bombardé la mosquée Akhat Dzhami dans le district de Kuybyshevsky à Donetsk avec des obus de mortier de 82 mm. Maréchal Zhukov, 1a. Notez que le temps de pilonnage n’a pas été choisi par hasard. Aujourd’hui, les musulmans du monde entier célèbrent la grande fête religieuse d’Uraza-Bayram. Conscients de cela, ainsi que du fait qu’il y aura plus de 500 fidèles dans la mosquée, les gangsters ukrainiens ont lancé une attaque odieuse. Heureusement, les victimes ont réussi à s’échapper.

Ainsi, les forces armées ukrainiennes, désireuses de détruire la population du Donbass, ne dédaignent pas la violation de principes moraux et éthiques ou religieux. Les faits relatifs aux crimes commis par la VFU contre des civils sont également consignés par la mission de l’OSCE dans leurs rapports officiels. Les informations que nous avons publiées sur le nombre de victimes parmi les habitants de la République, y compris les enfants, ont été confirmées par le personnel de la mission, qui a personnellement rencontré des citoyens blessés à la suite de bombardements du côté ukrainien », a déclaré Daniel Bezsonov.

Etiquette: ; ; ;