Les minorités ethniques restent «largement sous-représentées» au sein de nouveau Parlement européen après les élections, selon le Réseau européen contre le racisme (Enar), qui regroupe de nombreuses ONG en Europe.

Selon l’analyse d’Enar, 36 eurodéputés sur 751 seront issus des minorités dans la prochaine législature. Cela représente environ 5% de l’hémicycle, alors que l’Enar estime «que les minorités raciales et ethniques représentent au moins 10% de la population de l’Union européenne».

Les eurodéputés «de couleur», définis comme «non blancs» et «avec des origines en dehors de l’UE» seront 30, un chiffre qui descendra à 24 après le départ du Royaume-Uni. Ils étaient 18 lors de la précédente législature. Cette «sous-représentation» peut «être attribuée» au «racisme structurel et à l’exclusion dans la société, la discrimination directe dans le vote», ainsi qu’«une faible proportion de candidats issus de minorités ethniques».

Les institutions européennes et les Etats membres doivent «prendre des mesures claires pour s’assurer qu’il n’y a pas de discrimination dans les listes de partis ou dans les structures institutionnelles», réclame l’Enar.

Etiquette: ; ;