Dans le village de Pamohi, dans l’État d’Assam, en Inde, l’établissement d’Akshar propose une nouvelle approche de la préservation de l’environnement. En échange d’une scolarité gratuite, les élèves sont incités à apporter et recycler des déchets plastiques.

Dans l’école d’Ankshar, les élèves doivent apporter 25 déchets par semaine en échange d’une scolarité gratuite. Les détritus sont alors recyclés au sein même de l’établissement. Ils sont transformés en jardinières, en toilettes ou en sentiers de promenade. Une initiative qui permet également aux élèves les plus âgés de gagner un peu d’argent en traitant les déchets après les cours.

Cette école pourrait faire des émules en Inde, pays loin d’être exemplaire sur le plan écologique. La capitale New Delhi est même considérée comme la ville la plus polluée du monde par l’ONU. Sa décharge est en passe de dépasser la hauteur du Taj Mahal, monument incontournable du pays.

Etiquette: ; ;