La Sixième flotte de l’US Navy a dénoncé l’interception de son avion de patrouille maritime U.S. P-8A Poseidon par un chasseur russe Su-35 au-dessus de la mer Méditerranée. Le ministère russe de la Défense a nié «une interception dangereuse».

Le 4 juin, la Sixième flotte de l’US Navy a annoncé sur son site qu’un chasseur russe Su-35 avait intercepté à trois reprises un avion de patrouille maritime américain U.S. P-8A Poseidon au-dessus de la mer Méditerranée.

Selon le communiqué des militaires américains, la seconde interception a été «dangereuse» et «irresponsable» et a fait courir des risques à l’équipage de l’avion états-unien.La Sixième flotte a notamment indiqué que le Su-35 russe était passé à grande vitesse devant le U.S. P-8A Poseidon, lequel effectuait une mission. Par la suite, l’équipage américain a signalé ces faits.

L’interception a duré 28 minutes.

Les militaires américains ont également souligné que leur mission se déroulait en conformité avec la loi internationale et ne pouvait pas déclencher «une telle activité russe». Ils ont appelé la Russie à «agir en conformité avec les standards internationaux afin de garantir la sécurité et prévenir les incidents».

Le ministère russe de la Défense a nié «une interception dangereuse». Selon un communiqué officiel, le chasseur a décollé après que les systèmes antiaériens de la base de Hmeimim, en Syrie, ont détecté un avion de patrouille U.S. P-8A Poseidon s’approchant de l’installation navale russe de Tartous. La Défense russe a indiqué que son Su-35 s’était approché de l’avion américain «à une distance sûre».

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;