La carrière politique de la chancelière allemande Angela Merkel touche à sa fin, mais elle doit faire tout ce qui est en son pouvoir avant de démissionner pour éviter une rupture définitive dans les relations entre la Russie et l’OTAN.

Avec un tel appel au gouvernement du pays fait par des scientifiques allemands impliqués dans la paix et la sécurité. Des extraits du document sont donnés par l’édition Der Spiegel.

Les experts attirent l’attention sur la menace croissante d’une catastrophe nucléaire dans le contexte d’une perspective d’une course aux armements à grande échelle entre la Russie et les États-Unis.

Voir aussi : L’économie russe a développé une immunité aux sanctions occidentales

«Les accords sur le désarmement des États nucléaires, conclus à la fin de la guerre froide, ont été torpillés et une nouvelle course aux armements est en préparation. Les accords existants sur la maîtrise des armements cessent d’exister maintenant ou dans un avenir proche. Des crises nucléaires locales risquent de se produire dans le monde », indique le communiqué.

Les auteurs exhortent les autorités allemandes à négocier la conclusion de nouveaux accords stratégiques susceptibles d’assurer la stabilité de la scène mondiale. Ils s’attendent également à ce que Berlin n’autorise pas la dissolution des relations entre Moscou et l’OTAN.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ; ; ;