Le 10 juin, Téhéran va attendre le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, qui a l’intention de discuter avec les autorités iraniennes des moyens de coopérations bilatérales pour préserver l’accord nucléaire.

Le Chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, se rendra la semaine prochaine à Téhéran pour y évoquer avec les autorités iraniennes leur programme nucléaire et trouver des solutions à même de préserver l’accord conclu à Vienne en 2015. Cette visite a été organisée avec l’assentiment de la diplomatie française, Paris étant également l’un des pays signataires de l’accord sur le programme nucléaire iranien, et Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain, en a été averti, a déclaré la porte-parole du ministre. Heiko Maas doit également se rendre en Jordanie et aux Emirats arabes unis, a-t-elle dit, rapporte l’AFP.

La pérennité de l’accord sur le nucléaire iranien est remise en question depuis que Donald Trump a décidé, il y a un an, d’en retirer unilatéralement les Etats-Unis et de faire pression sur les autres signataires pour qu’ils renoncent à leur tour à le respecter.

La semaine prochaine le 12 juin, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, est également en visite historique à Téhéran.

Etiquette: ; ; ;