La crise entre les Etats-Unis et la Chine se poursuit, et entraîne Huawei avec lui. Après Google, c’est au tour de Facebook de prendre ses distances avec le constructeur chinois, rapporte Reuteurs.

Les applications du groupe, Facebook, Instagram, Whatsapp et Messenger ne seront plus installées par défaut lors du premier démarrage d’un modèle.

Si les négociations ne reprennent pas, les futurs utilisateurs de Huawei ne pourront plus accéder aux applications Facebook, à moins de passer par des sites non-officiels. Les mobiles déjà en fonction ne sont pas concernés.

Etiquette: