Les pilotes turcs qui s’entraînent actuellement aux Etats-Unis sur le F-35 risquent l’expulsion.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu’ils donnaient à la Turquie jusqu’à fin juillet pour renoncer à l’acquisition de missiles russes S-400, qu’ils considèrent comme incompatibles avec le nouvel avion furtif américain F-35 qu’Ankara veut aussi acquérir.

Si d’ici le 31 juillet la Turquie n’a pas renoncé au système russe de défense antiaérienne S-400, les pilotes turcs qui s’entraînent actuellement aux Etats-Unis sur le F-35 seront expulsés et les contrats de sous-traitance attribués à des entreprises turques pour la fabrication du F-35 seront annulés, a déclaré à la presse la secrétaire adjointe à la Défense chargée des acquisitions, Ellen Lord.

La responsable américaine a justifié cet ultimatum par le fait que la Turquie, alliée des Etats-Unis au sein de l’Otan, ait envoyé du personnel en Russie pour commencer à s’entraîner sur le S-400.

Etiquette: ; ; ;