Il s’agit du premier test d’envergure pour le président libérien George Weah. Des milliers de personnes sont descendus vendredi 7 juin dans les rues de Monrovia pour obtenir de meilleures conditions de vie.

Des dizaines d’associations de la société civile avaient appelé depuis deux mois à manifester ce jour-là, y compris des pans de la jeunesse ayant porté l’ex-footballeur star au pouvoir en janvier 2018.

Alors que les rues de la capitale de ce pays pauvre d’Afrique de l’Ouest étaient inhabituellement désertes, les manifestants ont convergé vers Capitol Hill, siège des principales institutions du pays, où ils étaient plusieurs milliers à la mi-journée. Les organisateurs n’ont pas souhaité avancer d’estimations, mais une source policière a évoqué quelque 4.000 participants.

Etiquette: ; ; ;