L’Union internationale des journalistes a condamné l’enlèvement du correspondant de la chaîne syrienne al-Ikhbariya, Mohammad Tawfiq Saghir, par les milices du soi-disant Parti des travailleurs du Kurdistan « Assayech », alors qu’il voyageait entre Qamechli et Hassaké le 4 du mois en cours.

Dans un communiqué diffusé sur son site web, l’Union a dit : « L’Union internationale des journalistes adhère à l’Union des journalistes syriens dans sa dénonciation de cette violation de la liberté de la presse et réclame la libération immédiate de Saghir ».

Le secrétaire général de l’Union, Anthony Bellanger, a fait savoir que le collègue Saghir avait été séquestré parce qu’il avait fait son travail dans la couverture des nouvelles, appelant à le relâcher immédiatement.

Etiquette: ;