Les employés de la Mission spéciale de surveillance de l’OSCE ont pu obtenir des enregistrements de caméras vidéo qui confirment le fait que les militants de Kiev ont utilisé des armes lourdes prohibées lors du bombardement du territoire de la République populaire de Donetsk.

C’est ce lundi 10 juin que le représentant officiel des forces armées de la RDP, Eduard Basurin, a déclaré.

Il a rappelé qu’à la veille de la sanction, ils avaient ouvert le feu sur les colonies de Holmovsky et de Novaya Maryevka, ce qui avait entraîné la destruction de bâtiments résidentiels et la mort de deux civils.

Voir aussi : La Moldavie ne juge pas nécessaire d’appuyer les décisions de la Cour constitutionnelle

«Le personnel de la mission disposait d’un enregistrement de caméras vidéo installées le long de la ligne de contact militaire, ce qui confirme les faits sur l’utilisation d’armes lourdes par les forces armées ukrainiennes. Des patrouilles de l’OSCE ont également inspecté les destructions de maisons et procédé à une analyse des cratères des obus et de la direction d’où provenait la fusillade. Résumant les informations reçues, un document a été préparé, adressé au chef de la mission de l’OSCE, accusant la partie ukrainienne de ce crime », a déclaré Basurin.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ; ;