Lors d’un discours pour le centième anniversaire de l’Organisation internationale du travail, le Président de la République a reconnu que la crise des Gilets jaunes n’avait pas été gérée sans erreur de la part des autorités du pays.

Prononçant un discours à l’occasion du centième anniversaire de l’Organisation internationale du travail, Emmanuel Macron a admis que les autorités du pays avait commis des erreurs dans leur tentative de mettre la fin à la crise des Gilets jaunes.

«Quand le peuple français dit avec force ce qu’il a dit, Il faut savoir l’écouter, savoir constater ce qu’on a mal fait, ne pas arrêter de faire ce qu’on doit faire, savoir changer de méthode et entendre le message profond […]Nous avons parfois construit des bonnes réponses mais trop loin de nos concitoyens. En considérant qu’il y avait des sachants et des subissants et je pense que c’était une erreur fondamentale», a-t-il déclamé.

Le Président a également évoqué «la responsabilité collective» de «transformer la manière […] d’être et de faire avec l’ensemble des parties prenantes et de remettre l’homme au cœur, l’humanité au cœur».

Etiquette: ; ; ;